Transition (1/4) : les cas de figure

23 novembre 2023 par
Transition (1/4) : les cas de figure
Olivier Doléans

Cher(e) Dirigeant(e) d'Entreprise,

Vous le savez mieux que quiconque : la vie d'une PME est pleine de défis et d'opportunités. Des moments de transition surviennent souvent de manière inattendue, mais il est essentiel d'être préparé pour saisir ces moments et les transformer en succès. 

Nous sommes régulièrement confrontés à gérer des transitions pour des PME locales comme la vôtre. Nos experts se tiennent prêts à vous accompagner et vous partagent ici notre regard sur la gestion de transition.


Êtes-vous vraiment prêt pour le changement ?

La première étape vers le succès est de reconnaître que votre entreprise peut être en situation de transition à tout moment. Les transitions ne sont pas toujours négatives ; elles peuvent être le résultat de la croissance, de l'expansion ou de nouvelles opportunités. Voici quelques situations courantes:

 

1. Projets de transformation

La société est à un véritable tournant de sa vie et des projets sont en mis en route pour qu’elle s’adapte à son évolution. Les changements organisationnels deviennent inévitables. Le manager de transition travaille en coordination avec la Direction existante pour adapter et mettre en place les nouveaux processus et outils. Le CFO est alors un acteur-clé pour soutenir ou prendre en charge un tel rôle. Dans ce cas de figure, il est important que la Direction fasse un choix affirmé, communique sa vision et s’entoure des personnes capables de conduire l’organisation au travers de ces changements.

 

2. Remplacement longue durée

Que ce soit pour un congé maternité ou sabbatique, l'absence prolongée d'un membre clé de votre équipe s’anticipe. Deux options s’offrent à la Direction : réorganiser les tâches au sein de l’équipe, ou trouver un remplaçant qualifié sur une période à durée déterminée. Les deux possibilités seront dans tous les cas un véritable défi qui doivent absolument être bien réfléchies en avance. S’il y a remplaçant(e), pour préserver la continuité, la Direction privilégiera un profil à cœur de maintenir les processus et activités en l’état, soucieux de rendre le poste tel qu’il l’a trouvé.

 

3. Absence soudaine d'un employé

La transition va demander beaucoup d’agilité, d’adaptation et du temps pour gérer le chamboulement. L’absence sera immédiatement critique pour un poste opérationnel. Rares sont les entreprises qui anticipent ce risque malheureusement, avec par exemple  la mise en place de documentation de processus ou de backups. A contrario, pour un poste de Direction, le danger est l’inertie à moyen terme avec des décisions remises à demain. En raison de la brutalité d’un tel événement, mettre en place des ressources est la seule manière de prévenir un tel manquement. 


4. Départ d’un employé

Le collaborateur annonce son départ, le manager accuse le coup et discute des différentes options avec la Direction. Il n’y a pas encore le sentiment d’urgence (sauf au sein de l’équipe concernée…), les canaux de recrutement sont nombreux et l’entreprise prend donc le temps dans sa quête de profil idéal. Le temps passe, la personne n’est toujours pas remplacée.

La société réalise que trouver et accueillir la bonne personne prend plusieurs mois. Faute d’une solution intérimaire mise en place, la dégradation des activités et la perte de savoir sont monnaie courante dans ce cas de figure. L’arrivée du nouveau collaborateur dans une telle configuration complexifie son intégration et met en péril le recrutement.


5. Transmission d’entreprise

Un changement moins fréquent mais en augmentation. De grands changements se mettent en place à la Direction, avec, très souvent, une rupture stratégique et culturelle avec le passé. Un manager de transition externe sera privilégié, afin de pouvoir accompagner la Direction avec un regard neuf et neutre émotionnellement.


N'attendez pas que le changement arrive. 
Soyez prêt à le façonner selon vos termes et demandez un appui pour votre transition.

Nous contactez

Partager ce poste